Home Culture Demain matin, Montréal m’attend – En quête de gloire

Demain matin, Montréal m’attend – En quête de gloire

par Thomas Campbell
Demain matin, Montréal m'attend

Demain matin, Montréal m’attend, le music-hall culte de Michel Tremblay brûle les planches du TNM. Et même après 45 ans, cet univers de paillettes n’a pas pris une ride. Malgré sa facture rétro, la comédie musicale reste d’une étonnante modernité. Avec toutes ces compétitions musicales qui peuplent les ondes, le parcours de Louise rejoint la réalité. Le thème de la célébrité y est plus que jamais d’actualité avec ces aspirants chanteurs qui cherchent à entrer dans la lumière. Mais comme dans Demain matin, Montréal m’attend, il y a beaucoup d’appelés, pour peu d’élus.

Dans la pièce, on suit Louise Tétrault dans sa quête de gloire. Petite serveuse de campagne, elle veut sortir de sa condition après avoir remporté un concours de chant. Montréal lui apparaît alors comme le paradis pour réaliser son rêve. Surtout que sa sœur aînée, Lola Lee, y fait déjà carrière. Mais Louise est loin d’imaginer tous les obstacles sur sa route…

Demain matin, Montréal m’attend est une comédie musicale dans la pure tradition du genre. Le spectacle se compose de différents tableaux dans lesquels chaque artiste pousse la chansonnette. L’hommage aux années 70 est d’ailleurs pleinement exploité. Les décors font la part belle au kitch, et les costumes au style rétro. À ce niveau-là, il n’y aucune fausse note. Il se dégage même un parfum de nostalgie qui ravit la salle. Ce musical-hall est aussi un heureux mélange des genres. C’est drôle, mordant et touchant, durant près de 2 heures. Et la chimie opère entre les comédiens.

Demain matin, Montréal m'attend

© Yves Renaud

Demain matin… une distribution éclatante

Marie-Andrée Lemieux est une pétillante Louise. Elle restitue toute la candeur de ce personnage joyeux et souriant. Sa voix illumine son rôle par sa puissance et sa fraîcheur. Hélène Bourgeois-Leclerc (Lola Lee) est une venimeuse meneuse de revues. Elle joue à merveille la grande sœur aigrie. Benoît McGinnis (Marcel-Gérard) est hilarant avec son postiche aussi blond que son costume, et Katleen Fortin (Betty Bird) est une bouleversante tenancière de bordel. Mais celui qui nous surprend le plus est Laurent Paquin (La Duchesse). Son rôle de travesti met en valeur son côté dramatique et révèle une autre facette de son talent.

Demain matin, Montréal m’attend est mené de main de maître par René Richard Cyr (Caligula, Après). Sa mise en scène transforme le spectacle en véritable cabaret. Quant à la musique de François Dompierre, elle sert admirablement le texte de Tremblay. Le spectateur n’a pas d’autre choix que de rentrer dans la danse. Il se laisse emporter par des airs entraînants qui lui restent en tête, bien après la fin de la pièce.

 

Demain matin, Montréal m'attend - TNMDemain matin, Montréal m’attend
Au TNM jusqu’au 14 octobre (+ supplémentaires)
Texte MICHEL TREMBLAY
Musique FRANOIS DOMPIERRE
Adaptation et mise en scène RENÉ RICHARD CYR
Distribution Geneviève Alarie, Hélène Bourgeois-Leclerc, Kathleen Fortin, Michelle Labonté, Christian Laporte, Marie-André Lemieux, Benoît McGinnis et Laurent Paquin

You may also like