Home Culture Luzia – une fable exotique rafraîchissante

Luzia – une fable exotique rafraîchissante

par Thomas Campbell

LUZIA s’installe au Vieux-Port de Montréal avec un spectacle aux couleurs du Mexique. Un bel hommage à cette culture flamboyante dans une production familiale entre performances et émotions.  

Quand on passe la porte du Grand Chapiteau, on accepte toujours de partir pour l’inconnu. De prendre un aller simple pour le dépaysement. Et LUZIA ne fait pas exception. Ici, un parachutiste atterrit sur une mystérieuse terre gorgée de soleil. Intrigué, il découvre une étrange clé mécanique qui va lui révéler un monde fabuleux.

Bienvenue dans un univers exotique composé d’une flore luxuriante et d’animaux hybrides ! Dans ce pays imaginaire, un grand champ de cempasuchiles abritent de petits robots, un immense papillon court sur un tapis roulant ou encore des colibris sautent en cadence dans des cercles.

Luzia, une production colorée

LuziaLe Cirque du Soleil est reconnu pour ses mises en scène éclatées où le divertissement rejoint le ludique et le spectaculaire. Dans LUZIA, c’est un peu le meilleur des deux mondes.

Sur scène, tout semble imprégné de l’imagerie mexicaine. De l’omniprésence du soleil au papel picado en passant par un clin d’œil au cinéma, chaque élément facilite notre immersion dans cet univers foisonnant. Il en est de même pour les costumes, de subtiles références aux coutumes locales (mariachis, robes, lutteurs, etc.). La musique joue également un rôle important avec des rythmes entraînants faits de trompettes et de percussions. Et la voix de Majo Cornejo nous charme par sa puissance et sa chaleur.

LUZIA a ainsi une étonnante portée identitaire, puisque le rêve reste toujours connecté à des racines bien réelles. La chute d’eau en est notamment un exemple où de surprenantes formes éphémères apparaissent comme par magie avec des symboles du Mexique.

Le sens du détail

LuziaMais on vient surtout au Cirque pour les acrobaties. Certains numéros pourraient sembler ici un peu classiques, seulement des trouvailles permettent d’en renouveler l’exécution.

Chaque tableau se révèle d’ailleurs d’une extrême précision. Une balançoire virevolte à 360°, des sauts prodigieux sur des balançoires, un impressionnant jongleur de quilles, un  contorsionniste aussi souple que de la pâte à modeler et d’autres prestations aériennes sont impressionnantes. Et nul besoin de faire dans la surenchère pour nous en mettre plein la vue. La technique et la maîtrise suffisent à nous éblouir, comme ce joueur de soccer qui jongle avec son ballon dans tous les sens.

Alors si vous aimez le divertissement grand public, LUZIA vous réserve de belles surprises. Ce spectacle coloré s’adresse à tous ceux en mesure de s’émerveiller et de s’évader.

À découvrir jusqu’au 17 juillet au Vieux-Port de Montréal.

You may also like