Le Monastère des Augustines: Mazrou découvre Québec

En 1639, trois Augustines débarquent à Québec. Ces soeurs, dont la vocation est de soigner les malades, fonderont l’Hôtel-Dieu, encore actif aujourd’hui. Elles sont les pionnières du système de santé québécois. Avec l’arrivée des temps modernes, les Augustines réalisent que le nombre de femmes joignant leurs rangs se fait de plus en plus rare. Est créée en 2009 une fiducie dont la mission est de trouver une façon d’utiliser le monastère de façon à respecter leurs valeurs ancestrales. En août 2015, le Monastère des Augustines tel qu’on le connaît aujourd’hui voit le jour. J’ai été généreusement invitée à y passer une nuit lors de mon séjour à Québec en juillet et j’ai carrément adoré.

Augustines

L‘accueil du Monastère est ponctué d‘éléments décoratifs référant à l‘histoire du lieu et d‘archives.

L’histoire du Monastère

On en apprend beaucoup sur l’histoire des Augustines dans le Musée du Monastère, et particulièrement grâce aux visites guidées interactives et bien ficelées. Entre autres, il y avait jadis 12 monastères dédiés aux Augustines au Québec, dont quatre subsistent à ce jour. Leurs archives sont aujourd’hui toutes au Monastère de Québec. Les meubles ornant les lieux en font partie, tout comme les tableaux affichés aux murs.

On apprend aussi au Musée le déroulement de la cérémonie d’intronisation, celui de l’habillement matinal (la mère supérieure prenait 53 épingles pour faire tenir son voile!) et les bases du métier d’infirmière et d’apothicairesse pratiqué par les soeurs. La visite du musée seule en vaut vraiment le détour.

Le Monastère des Augustines aujourd’hui

Désormais, le Monastère est un lieu de villégiature et de détente. Organisme à but non lucratif, on vous y propose de déconnecter dans un “havre patrimonial de culture et de mieux-être“. Tous les profits générés par l’hôtellerie sont voués à permettre à des accompagnateurs de malades hospitalisés à l’Hôtel-Dieu de Québec de vivre un moment de détente au Monastère, à faible coût. Une belle mission sociale.

L’expérience qu’on y vit est tout à fait neutre de religion, mais basée sur les valeurs des Augustines de mieux-être et de compassion. Bien qu’elles soient beaucoup moins nombreuses aujourd’hui, les soeurs vivent encore dans une aile privée du monastère. Détachées de l’administration des lieux, on peut toutefois les croiser autour de la chapelle. La moyenne d’âge de celles-ci étant de 83 ans, elles semblent avoir fait un saut dans le temps! Je n’ai pu m’empêcher de sourire en voyant ces femmes, représentantes d’un passé historique si riche et important au Québec.

Augustines

Une photo tirée des Archives. Les soeurs à la patinoire dans les années 1960.

Une expérience holistique complète 

Passant de l’odeur, au calme ambiant, au décor, l’expérience commence dès l’entrée dans la cour intérieure. J’ai passé la nuit dans une chambre authentique, soit une chambre aménagée sur le modèle des chambres de soeurs: poutres au plafond, petite porte de bois, lit simple avec une courte-pointe à son pied, penderie d’époque et un silence total complétaient la chambre. Dans le corridor, des tableaux d’artistes célèbres comme Alfred Pellan guidaient ma visite nocturne. De petits salons de détente étaient disponibles pour déconnecter complètement, mais c’est dans ma chambre que j’ai préféré passer ma soirée, dans un moment privilégié avec moi-même.

Augustines

Les adorables et calmes chambres authentiques. © Le Monastère des Augustines

Au petit matin, un déjeuner dans le silence, à la manière des Augustines, m’attendait en bas. J’ai pu y apprécier encore plus les aliments sains, biologiques et locaux disponibles. Ensuite, une visite des lieux m’a été offerte, où j’ai pu avoir un aperçu de la programmation offerte au Monastère.

Augustines

Le corridor à l‘étage des chambres Authentiques. © Le Monastère des Augustines

Si j’avais les ailes d’un ange, je partirais pour… Québec!

J’ai passé un trop court séjour au Monastère. Vraiment, je ne saurais bien décrire l’état dans lequel j’y ai été durant mon court passage. Je m’y suis sentie entre deux époques, fascinée par comment l’histoire riche du Québec et des Augustines y côtoie le moderne. À une ère où tout va trop vite, prendre un moment pour soi est trop peu valorisé. À votre prochain passage à Québec, profitez-en pour déconnecter.

Le Monastère des Augustines
77, rue des Remparts, Québec
FacebookInstagramWeb

Pour d’autres découvertes, suivez #mazroudecouvre 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+

Review

User Rating

0 (0 Votes)

Summary

Score

author-avatar

Curieuse de tout, je vogue dans le milieu des arts, je tricote et j'aime rire!