Home Culture Revisiter la musique avec le Vivier

Revisiter la musique avec le Vivier

par Amy Mailloux
Vivier

On connaît la musique populaire, on connaît (ou à peu près…!) la musique classique, mais aviez-vous déjà entendu le terme « musiques nouvelles »? Moi non, jusqu’à ce qu’on m’invite au Vivier, un organisme résident du Gesù, dans le Quartier des spectacles. Diffuseur, il s’agit aussi d’une association de 45 musiciens et/ou collectifs musicaux dont la mission est de faire connaître ces artistes de talents à tous.

Vivier MIX

Concept nouveau de cette année, Le Vivier nous propose de découvrir la musique nouvelle et ses multiples possibilités grâce à VivierMIX. J’ai assisté à sa première éditionen mai dernier, et on nous en propose deux autres cette saison, soit le VivierMIX Festif, le 13 décembre, et le VivierMIX Créatif, le 9 mai 2018. Il s’agit d’une belle tribune aux musiques nouvelles, juxtaposant des pièces de plusieurs artistes variés. Retour sur la première édition et sur 4 ensembles fort intéressants.

Quatuor Molinari

Ces quatre musiciens utilisent leurs instruments à corde pour nous faire passer à travers une vaste gamme d’émotions, passant de la détresse à la sensualité. Des dualités très intéressantes évoquées musicalement, mais également physiquement, avec les très expressifs musiciens et leur directrice énergique. Les musiciens forment un spectacle visuel en soi par leur énergie, et la musique, dans ce cas Cat O’Nine Tails de John Zorn, était riche en évocations historiques et culturelles.

Plusieurs représentations prévues en 2017-2018

Vivier

Quatuor Molinari
(c) Alvaro Vasquez

Ensemble contemporain de Montréal (ECM+)

L’oeuvre L (pour Laurent Major), même si on n’en connaît pas d’abord le contexte, amène encore une fois dans un large spectre d’émotions. Quand on comprend ensuite qu’il s’agit d’un hommage à cet ancien réalisateur de Radio-Canada, défenseur acharné des musiques contemporaines, on réalise que la détresse, le sentiment d’alerte qui nous tient durant la pièce est une dénonciation du contexte musical québécois et canadien.

Plusieurs représentations en 2018

Architek Percussions

On sort ici des cordes et des vents pour explorer les percussions. D’immenses installations de xylophones et autres instruments percussifs investissent la scène et quatre artistes se mettent à la tâche. Le sentiment hypnotisant qui m’a pris dans les deux premières pièces s’est alors intensifié. J’y ai alors repensé ma définition des percussions comme des instruments de performance, de délicatesse et de précision ultimes.

Gabriel Dharmoo

Entre la musique et le théâtre, Gabriel Dharmoo utilise sa voix comme instrument principal dans une démarche très physique. Gagnant de multiples prix et distinctions, Dharmoo utilise l’organe qu’est sa voix pour créer un dialogue sur l’identité culturelle.

Vivier

Gabriel Dharmoo
(c) Jonathan Goulet

Ce spectacle très varié permet une belle introduction aux musiques nouvelles et aux possibilités de la musique. Rendez-vous donc le 13 décembre au Gesù, pour une autre belle soirée de découvertes.

You may also like