Home Culture San Francisco: 5 sorties artistiques

San Francisco: 5 sorties artistiques

par Amy Mailloux

San Francisco est reconnue pour être une ville d’ouverture, de liberté et de créativité. Cette année, on y célébrait d’ailleurs les 50 ans du Summer of Love, soit l’été 1967, où des milliers de gens ont accueilli un mode de vie hippie et contre-culture les bras ouverts. Foisonnante d’institutions et d’expériences artistiques variées, SF saura ravir les passionnés d’art.

1- L’art moderne au San Francisco Museum of Modern Art

Même si on n’est pas fans d’art, une visite au musée est un incontournable en voyage. Le SFMOMA est le plus vieux musée d’art moderne de la Côte Ouest américaine, inauguré en 1935 et réouvert l’an dernier suite à un important agrandissement. Même si je suis historienne de l’art de formation, j’avoue ne pas être une grande adepte d’art moderne non-figuratif. Par contre, on en trouvera pour tous les goûts au SFMOMA (arts médiatiques, peinture, architecture, etc.), et en ce sens j’apprécie beaucoup leur slogan: « Come with an open mind, leave with so much more« . Il est difficile pour quiconque de rester neutre devant des classiques de l’histoire ou encore d’immenses oeuvres de Land Art comme celles de Richard Serra. On en profite pour visiter en famille, les mineurs ayant un accès gratuit au musée.

SFMOMA, 151 Third Street

San Francisco

En août, une rétrospective du maître Munch.

2- Arts visuels et culture populaire au Walt Disney Family Museum

Non, ce n’est pas un musée pour enfants! Nous sommes un jeune couple dans la mi-vingtaine et le WDFM nous réservait plusieurs surprises! Située sur une ancienne base militaire, ce musée montre l’histoire de M. Walt Disney et de l’empire qu’il a créé, dans une ambiance ludique, mais également éducative et mature. Personne ne peut rester de marbre devant ces personnages qui ont bercé notre enfance, mais on réalise aussi, en entrant Behind the Scenes, à quel point un travail important est nécessaire pour faire ne serait-ce qu’un film d’animation.

San Francisco

Des dizaines et dizaines et dizaines de dessins…

Outre son exposition rétrospective, le WDFM propose des expositions temporaires, comme celle dédiée à l’artiste Eyvind Earle, à l’affiche jusqu’au 8 janvier. Connu principalement pour avoir conçu l’univers de La belle au bois dormant, cet animateur et designer de décors aux studios Disney était avant tout un artiste peintre franchement impressionnant. Cette rétrospective permettait de voir à la fois ses croquis de films, mais aussi des peintures réalisées vers la fin de sa vie, aussi tard que dans les années 1990. Gros coup de coeur pour nous deux, qui n’avons pu qu’être envoûtés par ces portraits de la nature.

Awaking Beauty: the Art of Eyvind Earle, jusqu’au 8 janvier 2018

The Walt Disney Family Museum, 104 Montgomery St

San Francisco

Les oeuvres envoûtantes d’Eyvind Earle.

 3- Contestation et revendication par l’art des murales

Si ma première impression du quartier The Mission était plutôt négative (il y a beaucoup de sans-abris et c’est somme toute assez sale), quelques coins de rue m’ont convaincue que c’était un lieu riche de culture, d’histoires et d’un sens de la communauté. Les murs de ruelles (Clarion Alley est incontournable) et plusieurs édifices sont entièrement peints, mais pas simplement pour décorer. Chaque murale a son histoire, son message. Parmi les principaux sujets, le racisme, les droits des LGBTQ+, les inégalités sociales, etc. Si on a d’abord envie de prendre des photos et qu’on s’émerveille devant chaque pan de mur plus créatif que le précédent, on se ravise rapidement en réalisant les injustices condamnées ici par l’art. Une belle façon de découvrir un volet plus social de San Francisco.

Pour un parcours des murales du quartier, l’organisme Precita Eyes Muralists offre des visites commentées par des muralistes tous les weekends.

4- 16th Ave. Tiled Steps

San Francisco est une ville toute en collines. On y retrouve donc à plusieurs endroits des escaliers. Dans le quartier Inner Sunset, au sud du Golden Gate Park, on retrouve les Hidden Garden Steps, un escalier entièrement recouvert de mosaïques évoquant la nature. À couper le souffle et, apparemment, peu connu considérant le néant de touristes du quartier… courez-y pendant qu’il est encore temps! Évidemment, on en profite pour monter les marches et apprécier la vue d’en haut.

San Francisco

5-AUDIUM

Amateurs de musique, mais aussi amateurs d’expériences multisensorielles, seront ravis de l’expérience offerte à AUDIUM. Dans ce théâtre atypique de 49 places, on est plongés complètement dans le noir. La conception de l’espace fait en sorte que les sons, transmis de différents points dans la salle, circulent autour de nous. On a presque l’impression que cette « musique » (si c’en est une!) est vivante et qu’elle tourne autour de nous. Déstabilisante au départ, l’expérience m’a poussée à une réflexion tout à fait interne. Sans les distractions des autres sens, on aurait dit que mon cerveau cherchait à compenser par des souvenirs, évoqués par la trame sonore, et d’autres réflexions en tous genres. C’est d’ailleurs Stan Shaff, qui a établi le projet dans les années 1970, est encore à la barre de ce spectacle immersif, désormais avec son fils David. À vivre absolument!

AUDIUM, 1616, Bush St.

San Francisco

2018 arrive, les résolutions et les plans aussi: visitez San Francisco, cette ville romantique, riche en culture, en bouffe et en paysages. Vous ne le regretterez pas!

You may also like