Home Culture Improvisation mixte : Le long voyage de Pierre-Guy B.

Improvisation mixte : Le long voyage de Pierre-Guy B.

par Amelie Lapointe

 

Anciens rivaux au hockey et en improvisation: voici ce qui finit par solidifier l’amitié entre Pierre-Guy et Christian. Au fil des années, alors que la carrière de Christian prend son envol et que ses responsabilités augmentent tant au niveau professionnel que familial, Pierre-Guy accumule les nouvelles destinations: voyageur nomade n’ayant que la musique comme compas. Après 7 années d’absence, Pierre-Guy lance un appel à l’aide à Christian, qui se rend jusqu’à leur Acadie natale pour venir à son secours.

 

Faisant suite au 3 exils de Christian E., Le long voyage de Pierre-Guy B. se veut dans la même veine biographique que le premier opus du duo Soldevila / Essiambre et débute sur l’énergie survoltée du personnage de Christian que l’on retrouve. Cette fois-ci toutefois, le focus de leur création se porte sur la vie du percussionniste Pierre-Guy Blanchard.

 

Long_Voyage_2

Christian Essiambre

 

Alors que Christian se complaît dans sa routine et ses problèmes par crainte de devoir les affronter, Pierre-Guy les fuit depuis des années au sens littéral.  L’un se ment et s’éloigne de lui-même et l’autre, dans sa trop grande honnêteté, tourne le dos à ses proches.  Faisant office de miroir sur  la vie de Pierre-Guy et la sienne, Christian tente tant bien que mal de comprendre son ami. À travers ce processus, il fini par faire face à sa vérité, le tout sur fond de trame sonore fourni sur scène par Blanchard. Le personnage  de Christian s’estompe au fur et à mesure pour laisser place à toute la musique des multiples facettes de Pierre-Guy.

 

Long_Voyage_3

Christian Essiambre et Pierre-Guy Blanchard

 

La relation des deux acteurs sur scène représente bien les fragiles nuances d’une amitié : tantôt symbiotique, tantôt tout en contradiction, elle reste toujours sincère. L’un ne serait rien sans la présence de l’autre.

 

À l’ère digitale où le culte du Moi est présent sur toutes les plateformes, il est rafraîchissant de voir une œuvre où le biographique célèbre non seulement nos différences mais fait aussi un étalage franc de nos petites défaites et grandes craintes. Jamais nos propres doutes n’ont-ils été si bien dépeints sur scène.

 

LE LONG VOYAGE DE PIERRE-GUY B.
Centre du Théâtre d’Aujourd’hui

Philippe Soldevila, Christian Essiambre et Pierre-Guy Blanchard

Une coproduction du Théâtre Sortie de Secours, du théâtre l’Escaouette et du Théâtre français du Centre national des Arts en codiffusion avec le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui
SALLE PRINCIPALE du 19 janvier au 6 février 2016

 

Pour d’autres découvertes, suivez #Mazroudécouvre

You may also like