Notice: Use of undefined constant REQUEST_URI - assumed 'REQUEST_URI' in /home/mazrou/public_html/wp-content/themes/soledad/functions.php on line 73
Les Coleman-Millaire-Fortin-Campbell : toute une famille! - Mazrou | Lifestyle Blog
Home Culture Les Coleman-Millaire-Fortin-Campbell : toute une famille!

Les Coleman-Millaire-Fortin-Campbell : toute une famille!

par Marie-Pascale Danis
famille_coleman_millaire_fortin_campbell_mazrou_banniere

Fidèle à son habitude, la salle Fred Barry du Théâtre Denise-Pelletier nous sert, avec Les Coleman-Millaire-Fortin-Campbell, une pièce percutante, qui tourne le regard vers le monde qui nous entoure.

Les Coleman-Millaire-Fortin-Campbell touchent en effet droit au cœur, par leur vulnérabilité et leur impuissance. Sous un même toit cohabitent tant bien que mal les cinq membres d’une famille dysfonctionnelle, mais néanmoins tissée serrée.

Loulou, femme pour le moins « immature », comme le dit sa fille aînée, vit avec sa mère et trois de ses enfants. Parmi eux, Gabrielle et David, des jumeaux qui voudraient bien quitter le nid familial et Mario, un jeune homme atteint d’une déficience intellectuelle et qui demande pas mal d’énergie. Véronique, l’aînée des enfants, a été retirée de la famille en bas âge par son père et a donc toujours eu une vie « plus conventionnelle ».

Dans le chaos, l’équilibre ne tient qu’à un fil

Malgré les efforts vains de Loulou et ceux, plus prolifiques, de Gaby, le véritable ciment des Coleman-Millaire-Fortin-Campbell demeure leur grand-mère. Mais quand mamie tombe malade, l’univers de la famille chamboule : comment survivraient-ils, si elle venait à les quitter? C’est alors que s’expose tout le génie de la pièce. En à peine 1h30, on sent en effet toute la profondeur du malheur, mais aussi, quand même, du bonheur de cette famille sans moyens pour faire face à la vie.

famille_coleman_milaire_fortier_campbell_mazrou
© Marie-Andrée Lemire

Une réussite sur toute la ligne

Tous les aspects de la pièce Les Coleman-Millaire-Fortin-Campbell sont réussis. D’abord, le texte de l’Argentin Claudio Tolcachir est brillamment adapté au parlé québécois et à la réalité nord-américaine grâce à la traduction de Catherine Beauchemin, qui interprète le rôle de Véronique. Sa splendeur ressort d’ailleurs dans les flamboyantes prises de bec parsemant la pièce!

Louis-Karl Tremblay signe ensuite une mise en scène intelligente et efficace, sans artifices inutiles. L’omniprésence des acteurs, qui ne quittent jamais réellement la scène, est astucieuse et met en valeur certains moments contemplatifs de la pièce. Les comédiens se joignent alors au public dans son observation de la scène, et une symbiose opère.

Finalement, la distribution apporte la dernière couche de réalisme et d’émotivité sur l’ensemble. La Gaby de Kariane Héroux-Danis est absolument touchante d’impuissance. À l’opposé, Catherine Beauchemin insuffle une indéniable implacabilité à sa Véronique. Le jeu de Simon Landry-Désy ressort quant à lui nettement du lot par sa vraisemblance dans la peau d’un grand enfant perspicace, mais incapable de vivre seul.

Chose certaine, Les Coleman-Millaire-Fortin-Campbell ne laisseront personne indifférent. Leur amour filial, leur candeur et leur féroce espoir de jours meilleurs charmeront quiconque voudra bien entrer dans leur cocon familial.

Les Coleman-Millaire-Fortin-CampbellÀ la salle Fred Barry du Théâtre Denise-Pelletier jusqu’au 9 février 2019
Texte : Claudio Tolcachir
Traduction et adaptation : Catherine Beauchemin
Mise en scène : Louis-Karl Tremblay
Distribution : Catherine Beauchemin, Louise Cardinal, Luc Chandonnet, Daniel D’Amours, Muriel Dutil, Kariane Héroux-Danis, Simon Landry-Désy et Olivier Turcotte

You may also like