Home Culture Odysséo – l’art équestre de Cavalia

Odysséo – l’art équestre de Cavalia

par Thomas Campbell
Odysseo - Cavalia

Odysséo est devenu un phénomène mondial. Depuis sept ans, la tournée sillonne le globe pour enchanter des millions de spectateurs. Cet été, Cavalia s’installe au pied du Pont Jacques-Cartier pour conquérir Montréal. Et en cette période de canicule, c’est certainement le meilleur divertissement en ville.

Odysséo est à l’image de son Grand Chapiteau Blanc : démesuré. On ne parle pas seulement de sa dimension, mais aussi de sa production. 70 chevaux, 50 artistes et 125 employés permanents. Sans compter tous les détails en coulisses, invisibles à nos yeux. C’est une véritable ruche où chacun contribue à nous offrir un spectacle hors-norme.

Il suffit de franchir le seuil de la tente pour en prendre conscience. On pénètre dans un espace vallonné qui nous transporte dans des contrées sauvages et oniriques. De l’île de Pâques à la savane africaine, en passant par l’Ouest américain, on a rendez-vous avec l’exotisme.

Odysseo - Cavalia

Odysséo, passion équestre

Dans Odysséo, la relation fusionnelle entre l’humain et le cheval est au cœur du spectacle. Dès l’ouverture, les éléments se mettent en place en douceur avec l’arrivée des animaux. Seuls, ils entrent progressivement sur scène, comme pour l’apprivoiser. Le public se laisse alors lentement envoûter par leur présence, le décor et la musique.

Le ton du spectacle est donné. Durant deux heures, on vit une expérience immersive unique en son genre. Des effets visuels à l’écran géant haute définition, la technologie nous invite au voyage. La scénographie est ainsi rôdée pour que chaque élément participe à ce dépaysement.

Odysséo révèle la magnificence des chevaux dans des numéros qui les mettent à l’honneur. On sent l’attachement profond qui les lie aux humains. C’est notamment le cas dans ce tableau où une femme évolue en symbiose avec les chevaux. Elle dirige l’animal au son de sa voix dans ce segment d’une grande douceur. On célèbre ici avant tout la beauté et l’intelligence des bêtes.

Odysseo - Cavalia

D’autres séquences laissent place au spectaculaire avec des sauts d’obstacles et de la voltige cosaque où des cavaliers exécutent des pirouettes au galop. Odysséo est donc un subtil équilibre entre prouesses équestres et arts circassiens plus traditionnels. On y retrouve des acrobaties aériennes sur des mâts chinois, des cerceaux ou encore des tissus. Mention spéciale au groupe de Guinéens à la surprenante agilité, aussi bons à faire des saltos que de chanter ou jouer du tam-tam.

Certains numéros nous réservent même quelques surprises, comme ce carrousel qui descend du plafond ou quand la scène se transforme en immense lac artificiel de 150 000 litres d’eau.

L’engouement d’Odysséo a quelque chose de contagieux. On ne peut qu’en parler en termes élogieux, à cause de son concept innovateur. La jeunesse de sa troupe en fait un spectacle dynamique, jovial et émouvant. Si l’ambition d’Odysséo est de nous en mettre plein la vue, son pari est réussi. Peu importe notre âge, on sort du spectacle les étoiles dans les yeux. C’est un divertissement de haut calibre comme ceux du Cirque du Soleil. Cavalia est une production québécoise dont on peut être fiers, car elle laisse une belle place à l’inventivité, la diversité et la fraternité !

You may also like