Home Culture Le Tigre bleu de l’Euphrate – Schwartz impérial

Le Tigre bleu de l’Euphrate – Schwartz impérial

par Fabien Gaertner
Tigre bleu de l'Euphrate - Mazrou

Dans Le Tigre bleu de l’Euphrate, le personnage d’Alexandre le Grand déroule le fil de sa vie face à Hadès le roi des Enfers, qui vient pour le cueillir sur son lit de mort. Ce titan des conquêtes ferme les portes de sa chambre mortuaire au milieu de son palais. Nous voilà enfermés avec lui à l’heure des comptes qui feront pencher la balance d’un côté ou de l’autre. Alexandre, qui ne veut pas disparaître noyer dans la masse des âmes perdues au fin fond des limbes, va alors entamer un récit de sa vie pour marquer et jouer un bras de fer face à ce dieu effrayant.

On admire la minutie avec laquelle Denis Marleau et son acteur ont ciselé cette longue agonie.  Tout au long de la pièce, on savoure, grâce à eux, la langue de l’auteur Laurent Gaudé. Ses rythmes, ses sonorités si plaisantes à l’oreille, servis justement pour nous révéler sa beauté. L’envie de Olivier Kemeid de programmer ce metteur en scène nous permet de retrouver son esthétique forte, chargée d’images sobres et puissantes.

Une scénographie solennelle

Dans Le Tigre bleu de l’Euphrate, la scène est transformée en palais. Un mausolée de marbre dont les reliefs évoluent en volutes qui accompagnent l’histoire, racontée par le conquérant luttant pour prolonger ses dernières heures. Un seul homme agonisant, couvert de draps mats et un lit antique sobre, voilà notre atmosphère pour le reste de la pièce.

On ne vient pas dans cette salle pour rire aux éclats, mais pour retracer le récit épique d’un empereur qui fut perpétuellement rongé par son appétit insatiable de conquêtes et de découvertes. Vous vous permettrez de prendre la place du dieu des enfers pour vous laisser subjuguer et toucher par le récit de cette vie titanesque chargée de conquêtes, de découvertes, de mystique et de surhomme.

Pour finir, on saluera la colossale prouesse de l’acteur Emmanuel Schwartz, qui réalise une véritable performance d’interprétation. Performance qu’il tient d’une main de fer, de par son imposante stature et sa voix maîtrisée au point de faire trembler les profondeurs des enfers. Une prouesse artistique qu’on a peu souvent l’occasion de voir.

 

Le Tigre Bleu De L’Euphrate
Au théâtre de Quat’sous
Jusqu’au 26 mai
Texte Laurent Gaudé
Mise en scène Dénis Marleau

You may also like